Peut-on vivre de sa peinture ou de sa passion à la Réunion ?

 

IMG_9116

Paul Clodel photographe et peintre

Edito de Paul Clodel

(Artiste-peintre, poète, philosophe-de-rue et reporter photos pour 974 L@ Réunion)

Dans la continuité des Manifestations des Arts : plastiques, visuels, artistiques, linguistiques, musicales et sculpturales. 974 L@ Réunion s’interroge sur les possibilités pour les artistes de montrer leur travail, de se faire connaître, dans le respect de toutes les diversités. Mais peut-on vivre de son art à la Réunion ?

Il y a ceux qui exposent ou font des concerts plus deux ou trois fois par an. Il y a ces artistes de « quatre vents » et ceux qui soignent leur sélection. Il y a ceux qui durent grâce à des legs (des subventions) et ceux qui osent et innovent mais peinent à boucler leur budget parce qu'ils sont sans aide.

 

L’Art révèle que l'histoire s’est écrit grâce aux "avant-gardistes". Entre un marché de l’art surpuissant en Amérique, en Europe et à Paris mais quel impact pour une île, la Réunion ? Cette dernière se retire, de toutes structures artistiques ou privilégie des associations que d'autres ! Si ailleurs,en métropole, les salons d’artistes demeurent des lieux vivaces. Il n'est pas le même cas à la Réunion. De même ici, pour des concerts payant et parfois identique aux spectacles gratuit pour la population sans moyen et bien le payant c'est le contribuable!

Nous faisons là une simple remarque, car le métier d'artiste n'est pas rentable et les réunionnais ne sont pas tous l'âme artistique quand il faut sortir la monnaie !

« Il faut être vu et encore vu, c’est le secret pour faire carrière !On compte plus de 800 événements de qualité en France, mais aussi en Italie, Belgique, Suède ou à Berlin. Les moyens existent pour être repéré, trop peu d’artistes ont accès à l’information ».  Sophie Blachet, Directrice de la galerie à Miami

« Le profil des artistes n’est plus le même et les modes opératoires en sont bouleversés ! » Brigitte Camus, Spécialiste du monde de l’art, ex-journaliste au Parisien, documentaliste au Monde, artiste elle-même à l’origine de la création de la collection “Artiste, mode d’emploi” (La Maison des Artistes).

 

Peut-on vivre de sa peinture ou de sa passion à la Réunion ?

  

Capture regard sur le Net

Avant l'arrivée d'internet, l'artiste peintre ne travaille pas au sein d'une équipe, en autre, une équipe associative que pour les expositions. Les associations restent encore un mode à part, uniquement basées sur les cotisations et le tremplin vers les subventions ! Bref, avant internet il n'y avait pas d'association d'aide aux conseils artistiques et il n'en aura peut-être jamais ; puisque la concurrence étant le roi du domaine de la réussite sociale ! Nous vivons aujourd'hui d'un monde où l'égoïsme est prompte à « l'homme d'art ». C'est donc terminé le temps des anciens qui donnaient des bons conseils aux jeunes créatifs.

 

L'internet est arrivé, s'en se presser, comme un Zorro à la place d'un Zéro !

 

Le bon internet est là, une marche en avant pour tous, un outil performant et vives les atouts autour de l'invention !

Grâce à ses nombreux réseaux d'activités, on ne peut pas se plaindre que nous soyons pas tous aider ! Nous souffrons les artistes de solitude avant l'internet. Maintenant nous pouvons exister en libérant nos atouts sur la toile. Nous pouvons échanger nos informations sur nos spectacles, expositions, ou lieux de conférences, de rencontres etc.Nous répondons aux autres et cela grâce à la communication virtuelle mais bien réelle si tout public répond à la demande !

 

Le mal d'être

 

 

Nous avons l'impression, sur les réseaux sociaux, d'être abonnés à un groupe, d'une communauté où chacun d'entre nous est un relai d'information pour l'autre. Nous diffusons et nous optimisons notre travail ou notre passion en la rendant visible publiquement. C'est la magie d'internet, encore faut-il savoir le faire et de plus chouchouter quotidiennement ses abonnés ; en leur procurant que de bonnes activités !

 

Les conditions nécessaires à un artiste pour vivre de son art !

 

                La création, le faire savoir et se vendre :

 

Capture de la toile un regard sur le monde du net Paul Clodel

Pour la création, cela dépend de votre formation d'origine ou bien de votre talent tout simplement. Cela dépend aussi de votre conception artistique et de la situation que vous voulez qu'elle prenne dans l'événement et je cite par exemple en peinture, l'histoire de l'Art. Certes, tout nous pousse à croire que l'art contemporain est non concevable d'une identité artistique et qui ne pourra s'insurger comme histoire de l'art moderne ! C'est une réalité car on n'en saura, un jour, un peu plus auprès des experts. Il est bon, pour l'artiste, de se faire représenter virtuellement.

                 

    Comment se vendre ?

 Vendre est un métier qui ne relève pas forcement de la compétence direct de l'artiste lui-même. Parfois il y a des cas où l'artiste ne sait que peindre et le chanteur qu'interpréter mais nous aucunes notions ou voir du temps pour se vendre. Est-ce un manque de compétences ou de formation, ou même que vendre n'est pas son métier ! Pour accéder à faire une bonne vente de son produit il faut faire appel aux professionnels (agents, galeristes, managers et mécènes).

  

Portrait Ambroise Vollard

 Ambroise Vollard 

Ambroise Vollard est un marchand d'art, galeriste, éditeur, écrivain français et mécène qui été né à Saint-Denis de La Réunion le 3 juillet 1866 et mort à Versailles le 22 juillet 1939. Wikipédia

 

                               Être un artiste dans son île !

Certains ont eu la chance de trouver de bons mécènes, qui sont très bien placés et qui leurs apportent tous les éléments financiers pour avancer vers la gloire ! D'autres devront impérativement attendre que les professionnels les reconnaissent avant ou après leurs morts.

Être un artiste à la Réunion c'est un risque ou alors une simple passion de riche ! Il n'est pas reconnu comme faisant parti d'un métier. Les quelques professionnels vivent en réalité sous des statuts différents : Une un emploi stable qui lui procure du temps libre. De deux un régime de RSA et plus subventions qui lui procure un équilibre mental à la création. De trois de famille riche et rentier et qui ont des opinions sur rue et galeries en Europe.

Pourtant l'artiste se sacrifie familialement et s'investit à 200 % dans son rôle, pour parfois se retrouver sur un public non initié à l'art.

                               IMG_5892

                               IMG_5893

                                                                               Paul Clodel Cochard artiste 

Pourquoi le réunionnais n'est pas un collectionneur ?

Ce n'est pas dans les habitudes de 75 % des réunionnais d'aimer l'art en général ! C'est une passion comme un autre se disent-ils mais avec des prix qui sont en dessus de leurs moyens. La peinture est reconnu comme un luxe et pour eux, il est préférable de ne s'en attribuer par défaut de non initiation !

Je trouve pour conclure ce reportage que parfois l'artiste se donne et s'investit dans un combat difficile et peut-être perdu d'avance ! Mais certes l'enjeu demeure et se repose sur les professionnels des médias qui doivent en plus d'informer. Ils doivent motiver et faire connaître ce domaine artistique en informant autour des médias. Le public doit aussi prendre en considération l'artiste comme un peintre ou un artiste qui éveille nos sentiments de bonheurs visuels…

En haut de l'Affiche en créole et photos Clodel

Faire l'apologie de l'art ne susciterai plus de temps et je pense qu'il n'est indéniable que tous les facteurs artistiques devraient y contribuer et dès aujourd'hui car après la mort de ces artistes il sera bien inutile !!!

 

                                        NOUVEAUTE LIVRE 2018 

 

                    La France vue par ses grds écrivains et illustrées en peinture lvre

 

 

Nouveauté livre 


"La France vue par ses grands écrivains et illustrée en peinture" Editions GARNIER 
La Réunion selon Charles Leconte de Lisle (page 130,131 et 132).

Le mot de l'éditeur :
Cet ouvrage rassemble bien sûr des souvenirs littéraires, mais aussi des témoignages picturaux. À travers des tableaux d'histoire, des gravures populaires, des peintures faites sur le motif par les artistes, on découvre ou l'on retrouve des lieux à travers un œil, un angle, une touche et une technique singuliers. Au fil des pages, on rencontre, par exemple, Derain, Pissarro, Vernet, Signac, Monet ou encore Courbet. Les images se mêlent aux textes pour nouer un dialogue : c'est bien deux vues d'artistes qui entrent en concurrence ou qui se complètent.

Le mot de l'artiste illustrateur représentant la Réunion:

En recevant ce très beau livre, je découvre la France
Par ses grands auteurs. Tel est mon bonheur, ma joie est de l’avoir.
J’ouvre les pages intérieures et mon cœur est d'aisance.
Ô beauté de ses premières lignes jusqu’à la fin, savoir :

Savoir et revoir ces grandes régions françaises et îles
De Tahiti, la Corse dressant une liste vers Paris.
Quelle bonne idée Maxime Perret d’unir ses villes
Dans un grand recueil de bonheur, quelle est ma joie de voir ainsi

La Réunion. Perle d’Océan Indien, naît d’une île
De poètes qui l’ont bercés de ses bras ses amples auteurs. 
Je suis très ému, à la fois aux larmes qui pleurent vive !
Pleurant toute la beauté de ses écrits mais un seul auteur

Qui m’accompagne aux vers de Bernica et nous ressource
Si bien que lui, Charles, et moi nous nous séparons plus du tout.
A Charles Leconte de Lisle qui m’écoute, cette source
D’inspiration naîtra un roman-poétique sans atout !

Paul Clodel Cochard (poème hexadéca-syllabe)

De Paris à Marseille, du Creusot à Gargilesse, de Strasbourg au Mont-Saint-Michel, de La Rochelle à Tahiti… 
Paul Clodel fut choisi par Maxime Perret (Editions Garnier) pour représenter la Réunion à travers sa peinture " Cascade Bernica" (Coll.privée) en version traitïste.

Comment faire pour l'acheter ?
Le livre est au prix de 29.50 €;

 

          IMG_5932

          IMG_5936

 

       En Haut de l'Affiche N°2

       la toile Express & L'impressionnisme

       Atelier Paul Clodel

 

En Haut de l'Affiche N°2 la toile Express & L'impressionnisme Atelier Paul Clodel

Votre second numéro «En Haut De l'Affiche », est consacré à la visite dans mon atelier de Sain-Philippe, et de vous peindre une toile impressionniste en moins d'une vingtaine de minutes. C'est l'occasion de parler de l'impressionnisme…

« J’étais résolument tourné vers le figuratif. Je présentais des cases créoles de mon île, la Réunion et avec la passion de l'histoire architecturale qui m'inspire. 
Quelques véhémentes touches de couleurs pures et criardes exprimaient cette volonté assurément descriptive. Tout bien dans mon atelier, je restais fidèle à la transcription d'un monde extérieur, en apportant une touche personnelle à ma peinture et une impression à mes personnages ou à mes paysages, le tout dans un style purement impressionniste ».

J'apporte à ma toile les couleurs de la vie, tout en appliquant et étalant la peinture. Je me sens bien et je baigne dans un monde d'atelier d'artiste. Le monde peut continuer à vivre sans moi. Je serai contemplé mon œuvre d'un autre regard comme une impression de bien-être... 

En Haut de l'Affiche "portrait d'Ambroise Vollard"

Et le Musée Léon Dierx

En Haut de l'Affiche de Paul Clodel portrait d'Ambroise Vollard et Musée Léon Dierx

 
Connaissez-vous « en Haut de l'Affiche » c'est dorénavant une émission culturelle qui est animée et présentée par moi même, Paul Clodel sur YOUTUBE et CliP'Art.

Une émission largement consacrée aux sorties culturelles sur l'île et ailleurs ! En haut de l'Affiche se veut -être axé sur l'Art en généra : la peinture, la sculpture, la littérature, la philosophie et la poésie. 

En haut de l'Affiche sera votre guide pays pour les nouveauté et les visites d'atelier d'artiste. De même en haut de l'Affiche sera aussi le guide pays de la musique réunionnaise.

 

Atelier Paul Clodel

Atelier Paul Clodel. 186 likes · 18 talking about this. Atelier Paul Clodel est le lieu d'exposition permanent à Basse vallée- Île de la Réunion- Association Paul Clodel (A.P.C).

https://www.facebook.com

 

Atelier Paul Clodel Réunion: Destock'Art 2018 - le traitïsme

Cotation 50 € le point (- 40%)* (Exemple: 15 P (F) à 50 € le point soit (15x50 = 750 - 40%= 450 €) * Du 13 octobre au 31 décembre 2018 Vente exclusivement à l'Île de la Réunion L'Atelier Paul Clodel est une page facebook & CanalBlog D'exposition permanent & atelier d'artiste-peintre: Contact: 0692 616 398 (sur rendez-vous S.V.P pour l'achat des toiles).

http://asspaulclodel.canalblog.com